Je m’assieds et


Je m’assieds et j’écoute le souffle lent du vent. Et, dans ses murmures c’est ton prénom que j’entends. Je t’aime!

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *


*